Les lois de l'Intelligence Collective

Les lois de la réflexion

1-La loi de simplification

Notre manière de "réfléchir " suit des modèles archétypaux : conceptuels et opérationnels

(notre cerveau de la réflexion ne sait pas gérer la complexité, il le fait en utilisant des modèles et des croyances : cartésiennes, naïves, utopiques ou mystiques – aidantes ou limitantes)

2-La loi de spéculation (versus rêverie)

Notre manière de réfléchir se fait en posant des hypothèses et en les passant au crible d’un raisonnement par questions, de façon à pouvoir évaluer leur validité et/ou leur faisabilité

3-La loi d’activation optimale du modèle de la réflexion opérationnelle 

En raisonnement opérationnel, le processus d’efficacité optimale s’obtient par :

  *une approche progressive du contenu des réponses aux questions (l’essentiel avant le détail)

  *une évaluation progressive de l’intérêt de l’hypothèse en cours (et décision oui/non)

  *une réplication de ces processus pour l’arborescence des problématiques subséquentes

Les lois de la réflexion collective

4-La loi du cadre

Un groupe de réflexion ne sait bien fonctionner que s’il est piloté par un animateur accepté et dans un rapport d’égal à égal (position basse et cadre fort), dans une ambiance de confiance réciproque !

5-La loi du temps

Le processus d’efficacité optimale de l’intelligence collective opérationnelle « en réunion » suit une courbe en cloche de 30 minutes, toutes phases comprises !

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player